logo Asap


Toute l'aide à domicile


03.21.23.20.08   accueil.asap-msd@asap-msd.fr

bouton de connexion Se connecter

Aides

 

 

Vous pouvez prétendre aux aides suivantes:


  • APA: L'aide personnalisée à l'autonomie est une prestation attribuée par le Conseil Général à toute personne de plus de 60 ans, quelles que soient ses ressources, qui a besoin d'une aide pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne ou dont l'état nécessite une surveillance légère. Son niveau de dépendance doit être compris entre un GIR 1 à 4. Le montant accordé est déterminé par le GIR de la personne. Une participation est demandée au bénéficiaire en fonction de ses ressources. L'APA n'est pas récupérable par la succession. Le retrait du dossier se fait auprès de votre mairie ou votre centre communal d'action sociale (CCAS). Les services départementaux disposent de deux mois pour donner un avis favorable ou non à la demande.

  • PCH: La prestation de compensation handicap est une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées. Ces besoins doivent être inscrits dans un plan personnalisé defini par l'équipe pluridisciplinaire de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), sur la base d'un projet de vie exprimé par la personne. Cette prestation couvre les aides humaines, matérielles et animalières. La personne handicapée doit déposer sa demande auprès de la MDPH de son lieu de résidence.

  • L'aide-ménagère: l'aide-ménagère à domicile est attribuée par certaines caisses de retraites principales (MSA, RSI, ...) aux personnes retraitées dont l'état de santé ne justifie pas l'octroi de l'APA. Seules les personnes les plus autonomes classées en GIR 5 ou 6 peuvent y prétendre si les ressources ne dépassent pas un certain plafond. L'aide-ménagère à domicile prend en charge un certain nombre d'heures d'aide à domicile pour une durée d'un an renouvelable. L'aide financière varie en fonction du montant des revenus de la personne. Pour en bénéficier il faut s'adresser aux organismes d'aide à domicile conventionnés avec les caisses de retraites principales.

  • L'aide sociale départementale: L'aide sociale est attribuée par le Conseil Général aux personnes peu dépendantes dépourvus de ressources suffisantes pour financer des heures d'aide-ménagère. L'aide sociale est accordée sur critère de ressources. Elles est récupérable sur la succession selon certaines conditions. Pour la prestation d'aide à domicile, l'obligation alimentaire n'est pas mise en jeu. Le dossier de demande est à retirer dans votre CCAS de la commune qui instruit le dossier. La décision d'attribution est prise par le Conseil Général. 

  • Fonds d'action sociale des caisses de retraite: Il peut être sollicité pour compenser une dépense exceptionnelle entrainant un déséquilibre du budget habituel (la prise en charge d'une entrée en hébergement temporaire ou le financement d'heures supplémentaires d'aide à domicile par exemple). Pour tout renseignement, contacter le service d'action sociale de votre caisse de retraite principale et de vos caisses de retraite complémentaires.

  • Mutuelle: Certaines mutuelles prennent en charge une partie des heures d'aide à domicile suite à une hospitalisation. Le nombre d'heures attribué correspond généralement à un forfait à utiliser dans le mois. Pour plus de renseignement, contacter votre mutuelle ou le service social de l'hôpital avant la sortie d'hospitalisation. L'assistante sociale est chargée de préparer le retour au domicile et de contacter la mutuelle qui déterminera l'organisme d'aide à domicile intervenant.

  • Allocation Tierce Personne (ACTP): destinée à financer l'aide d'une tierce personne qui vous aidera dans l'accomplissement des tâches de la vie quotidienne. Vous devez être titulaire d'une pension d'inaptitude au travail ou d'une pension vieillesse.

  • Allocation Adulte Handicapés (AAH): destinée aux personnes handicapées aux ressources modestes. Le taux d'incapacité doit être au moins égal à 80%, ou la personne doit être en incapacité de travailler et avoir un taux d'incapacité compris entre 50 et 79%.

  • Le chèque "Sortir plus": Le chèque "Sortir plus" permet de financer l'accompagnement des personnes de plus de 80 ans, qui rencontrent des difficultés dans leur déplacement et pour tout type de sorties (courses, sortie culturelle, visite à des amis, aller chez le médecin, ...). Il peut s'agir d'un accompagnement à pieds (proche du domicile) ou d'un accompagnement plus lointain nécessitant un véhicule). Pour en bénéficier, il faut être ressortissant des caisses de retraite complémentaires relevant de l'ARCCO ou de l'AGIRC et s'adresser au Groupe IRCEM Service Social en appelant le: 0980 980 990 (appel non surtaxé).

  • CESU préfinancé: Le CESU préfinancé est un titre de paiement nominatif à montant prédéfini délivré par un organisme qui en assure en tout ou partie le financement. Les organismes susceptibles d'attribuer des CESU préfinancés sont les employeurs (publics ou privés), les comités d'entreprise, les organismes publics ou privés qui attribuent des prestations sociales (conseils généraux, centres communaux ou intercommunaux d'action sociale, caisse de sécurité sociale, caisses de retraites, mutuelles, etc...).

  • CPAM: Sous certaines conditions, un octroi de secours peut être attribué par la CPAM afin de dispenser les personnes de faire l'avance de frais d'aide-ménagère à concurrence de la participation octroyée par la CPAM. L'octroi de secours doit être lié aux dépenses causées par une maladie, une maternité ou un accident du travail et à leurs conséquences directes dans le foyer des intéressés.

  • Aide à l'adaptation de l'habitat: Les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes handicapées peuvent bénéficier d'aides pour financer les travaux liés à l'accessibilité et/ou à l'adaptation du logement. Avant d'entamer les travaux, s'adresser au Centre Départemental d'Amélioration de l'Habitat(CDAH) de votre département qui évaluera la situation et aidera à constituer le dossier.

  • La réduction fiscale (jusqu'à 50% des dépenses): Conformément à article 199 sedexcies du Code Général des impôts et à l’article 82 de la loi de finance n°2016-1917 du 29 décembre 2016, toute personne ayant recours à des services à la personne visé à l’article 129-1 du code du travail a droit à une aide fiscale. Cette aide se traduit par une réduction d’impôt ou par un crédit d’impôt égal à 50% des dépenses, à hauteur d’un plafond annuellement défini par la loi de finances. La réduction d’impôt s’impute sur le montant de l’impôt sur le revenu. Le crédit d’impôt permet au contribuable (même non imposable ou faiblement imposable) d’être remboursé par l’administration fiscale du montant de l’aide fiscale. Une attestation fiscale vous sera fournie chaque année ou en fin d’intervention.




logo ess62 logo Prefet logo adessa logo Croix Rouge logo Cesu logo MSD

Copyright © 2017 - 2021 ASAP. Tous droits réservés. Réalisé par Jérôme Walkowiak